Vivre pendant un cancer, livre à l’usage des proches et des malades

vpuc Vivendo durante um câncerVivre pendant un cancer, livre à l’usage des proches et des malades
au Editions du Seuil.

Comment faire face à un cancer ? Que doit-on appréhender ? La maladie elle-même, les examens douloureux ou fatigants, les médecins pas toujours sympathiques, les consultations et séjours hospitaliers qui se passent souvent de façon anonyme… sont autant de problèmes présentés dans ce guide complète où l’on trouvera :

  • une présentation de l’environnement médical, social, associatif…
  • une démarche pédagogique qui dégage toutes les pistes à approfondir (informations, statut du malade, traitements…).
  • Un éclairage très humain (de nombreux témoignages des malades et des leurs proches).
  • Des conseils pratiques (les « trucs » pour éviter les désagréments multiples provoqués par la maladie, que manger avant la chimio, etc.).

(extrait de la quatrième de couverture)

Et voici la revue de presse de « Vivre pendant un cancer, livre à l’usage des proches et des malades »

Comprendre et agir, le journal de l’Institut Curie, Pierre Chevry
Dédramatiser le cancer
Un guide pratique du cancer ? Le pari était osé. Il est gagné. A plusieurs reprises, Marie-Paule Dousset a dû aider son entourage à affronter la maladie et, à chaque fois, elle s’est trouvée bien démunie. Elle a alors décidé de prendre son bâton de pèlerin et son petit carnet. Elle a frappé aux portes de médecins, de soignants, d’assistantes sociales, d’associations de malades et posé des questions et encore des questions. Le résultat est un livre pédagogique, informatif et plein… d’humanité. C’est tout à la fois un recueil de témoignages et de conseils pratiques. Au fond, Marie-Paule Dousset arrive à faire découvrir une « autre cancer », un cancer que l’on pourrait s’approprier pour mieux le combattre. Elle permet au malade et à son entourage « d’apprivoiser » cette maladie qui, à bien des égards, est différente des autres. Un lexique pour « dire les mots et les maux » peut permettre un dialogue praticien-patient de meilleure qualité et un répertoire d’adresses utiles facilite les démarches administratives. Voici le cancer « organisé » et ainsi, dans une certaine mesure, dédramatisé. Marie-Paule Dousset dit volontiers que son livre à l’usage des proches et des malades « a pour but d’accompagner ceux qui sont atteints, dans leur corps et dans leur cœur par la maladie. Rien de moins. Rien de plus. » Belle réussite en vérité…car c’est exactement ce qui se révèle essentiel pour « vivre pendant un cancer ».

Le Quotidien du Médecin, Dr Dominique Brillaud
C’est au malade cancéreux et à ses proches que s’adresse Marie-Paule Dousset. « Une expérience indirecte et répétée de la maladie » qui a touché plusieurs de ses proches a mené la journaliste à rassembler un maximum d’explications et d’informations susceptibles d’aider à traverser la maladie « sans dramatisation excessive, dans la compréhension et dans la vie ».
Point de drame donc, mais avec modestie, un constat clair de ce qui se passe  « en général » dans une histoire de cancer. L’auteur n’a pas l’intention de tout dire de l’histoire biologique d’une cellule cancéreuse, pas plus qu’elle ne veut entrer dans le détail d’histoires cliniques qui diffèrent autant d’un cancer à l’autre que d’un individu à l’autre. Mais elle entend donner à son lecteur ce qui lui sera utile pour mieux connaître sa maladie et, peut-être plus encore, pour lui donner envie de s’informer de son côté par tous les moyens disponibles. On retrouve le même pragmatisme quand elle donne un mode d’emploi aussi précis que possible …/…
Bien sûr le soutien viendra aussi des proches, auxquels l’auteur donne « huit pistes », toutes éminemment pratiques, pour une aide efficace et des relations saines. Toujours fidèle à la réalité, l’auteur va au bout de la maladie, selon deux scénarios possibles : « fin de vie » et « faim de vie ».
Tout au long de ce livre à la présentation rigoureuse, le lecteur va trouver une mine de renseignements et de recettes susceptibles de transformer le quotidien du malade et de ses proches, des références d’associations ou de sources d’informations aux petits soins de tous les jours.
Elle n’en reste pas moins consciente de l’impact d’une maladie qui « attaque aussi l’entourage » et qui « marquera tous ceux qui auront à la vivre ». Aussi évoque-t-elle sans fioritures les réactions psychologiques, les émotions, les souffrances qui n’épargnent personne autour du cancer, même si chacun vit les choses à sa façon. Et l’humour qu’elle manie avec aisance et délicatesse, se révèle un outil bien utile tant pour l’indispensable dédramatisation que pour faire pétiller la vie autour de la maladie. »

Et aussi (par ordre alphabétique) :

– Presse écrite :
Capitale santé
En marche (Belgique)
Flair (Belgique)
France-Dimanche
France-Soir
La Manche libre
La Voix du Nord
Le Journal du médecin (Belgique)
Le Monde
Le Parisien
Le Particulier pratique
Le Populaire du Centre-Ouest
Le Soir (Belgique)
Le Télégramme
Libération
Libre-Belgique (Belgique)
Madame Figaro
Objectif vie
Ouest France
Pleine Vie
Psychologies
Santé magazine
Santé Pays de la Loire
Soins Service
Vie et Santé
Viva

– Radio :
France Inter : Le Téléphone sonne d’Alain Bédouet
France Inter : Macha Béranger
RTL
Radio Suisse Romande

(et toutes nos excuses à ceux qui ont été oubliés, mais c’était il y a longtemps…)